Jeep Renegade, objectif Lune : 6,5

Publié le par VLMdesigner

    Jeep avant l'an 2000 n'avait pas pour habitude d'exposer des concept-cars mais la tendance a changé. L'offre de gamme a doublé et les études de styles en tous genres fleurissent malgré la restriction aux 4x4. Pour 2008, Jeep offre un prototype nommé Renegade. Son style a beaucoup de point en commun avec d'autres réalisations, celle qui s'en rapproche le plus est la Willys de 2001 car les caractéristiques sont les mêmes : véhicule haut sur pattes, roues gigantesques, moins apte à escalader, pas de toit.

undefined
    Mais lorsque l'on voit le design de ces dernières années virant vers les angles droits partout, ce Renegade est bien rondouillet en comparaison ! L'identité Jeep est plus que présente sur la face avant, les 7 barres sont plus fières que jamais et l'inscription de la marque ne passe pas inaperçue. Les phares ronds indiquent une Jeep "loisirs" à l'instar de celles à phares carrés "civilisés" comme les Cherokee et sont recroquevillés à l'intérieur de caches sombres.

undefined
    Les galbes sur cet engin à l'apparence lunaire sont plus que marqués et confèrent une solidité à rude épreuve ; au contraire, les portières trouées et l'absence de tout ornement esthétique "fragilisent" le tout. Fragile est le mot juste pour parler des rétroviseurs certes joliment réalisés mais étant peu adaptés à ce genre de voiture. En dépassant l'arceau de sécurité incontournable, on tombe sur un arrière que je qualifie de "grenouille"....vous êtes d'accord ? Non ? La couleur verte déjà et avec ces feux ronds placés très hauts comme à l'avant, ce bouclier en guise de bouche...très étrange. Allez, donnons-lui le nom de "Froggy back".

undefined
    Sous le mini-pare-brise se trouve un cockpit ma foi fort différent du traitement extérieur, pas dans les formes mais dans le fait que tout soit digitalisé, les vitesses sont sur le volant, les commandes passent par l'écran central et l'affichage est réparti entre le volant et la planche de bord. Un intérieur aussi très dépouillé en conséquence...

undefined
Les + : Jeep ne manque pas d'idées, voiture sans fioriture, intérieur donnant envie de conduire, le "Froggy back".
Les - : engin difficile à cerner, digitalisation trop grande des commandes
Note : 6,5
Note visiteurs :

Publié dans Prototypes

Commenter cet article