Maserati Quattroporte restylée, repoudrage de routine : 7

Publié le par VLMdesigner

Véritable alternative face aux routières de luxe allemandes formant le trio Classe S/Série 7/A8, la Quattroporte incarne bien la limousine italienne grâce à un style bien plus original que ses concurrentes avec l'aide de Pininfarina. Forte de 15.000 ventes en 4 ans, le trident mangeur de bitume aux quatre portes voit quelques modifications arriver à l'extérieur sans dérouter les clients à majorité conservateurs. Les optiques avant sont légèrement retouchées, surtout le fond accueillant quelques diodes ; le bouclier est la partie la plus modifiée avec des prises d'air contenant désormais les anti-brouillards. La calandre rajeunit un peu le faciès en faisant accompagner le trident de barres chromées, les rétroviseurs rentrent dans le rang avec plus de hauteur et moins de largeur mais ils sont mieux sculptés que les anciens. L'arrière subit deux autres changements, à savoir le bouclier qui intègre une barre liant les échappements et les feux devenant à diodes et que beaucoup critiquenr déjà. Personnellement, les anciens étaient banals, à la façon de ceux du Coupé et ceux là rajoutent un petit plus que certaines mauvaises langues appeleront "oh les anciens feux de la Daewoo Nubira !". Pas très sexy il est vrai, on regrette toujours les feux-boomerang des premiers coupé que les spécifications américaines ont massacré pour leur importation là-bas. L'intérieur n'a encore pas d'illustration photos mais la console centrale est apparement différente, ce qui n'est pas le cas des moteurs, inchangés, que ce soit pour la version de base ou la plus récente version "S". Sortie non datée, on sait seulement qu'elle sera disponible aux Royaume-Uni en Octobre.


+ : Charme, faciès moins mou
 - : Arrière en retrait
Note : 7
Note visiteurs :


Sources : Netcarshow

Publié dans Restylages

Commenter cet article